La trousse de secours dans sa version naturelle

 

troussepharmaIl vous est suggéré dans l'article ci-dessous d’avoir sous la main quelques produits de base dans votre trousse de pharmacie.
Mais sachez que dans votre cuisine ou même en pleine nature vous serez rarement pris au dépourvu car vous  pourrez avoir recours à tout un arsenal d'épices et de plantes destinées à traiter de nombreux désagréments.
La bobologie est une véritable science qui permet d'adapter sa trousse de secours en fonction des besoins et de l'environnement.
Dans ce domaine les vaidyas en connaissent un rayon et nous allons vous présenter quelques suggestions intéressantes. 


Les incontournables de l'Ayurveda

Le ghee

Le ghee est un excipient fondamental de la médecine ayurvédique aussi bien pour les préparations à avaler que pour les préparations dermatologiques. Il permet de potentialiser les propriétés de certaines herbes ayurvédiques. On l’utilise pur dans le Panchakarma (processus de désintoxication du corps) car il permet de ramener les toxines dans le système digestif et favorise ainsi leur élimination.

Nasya Karma

Nasalis larvatusNous présentons dans cet article une technique de soin ayurvédique qui est très intéressante, en anglais on la nomme "Errhine therapy", ce qui littéralement se traduit par traitement favorisant la sécrétion nasale. En réalité c'est une méthode de soins élaborée par les vaidyas qui peut traiter de nombreux troubles comme nous l'évoquerons plus loin. Cette technique est d’autant plus intéressante qu’elle peut faire l’objet d’un auto traitement dont la mise en œuvre demande un apprentissage, mais celui-ci est à la portée de tout un chacun.
Soyez sans complexe, pour réaliser nasya, il faut se masser le visage et prendre soin de son appendice nasal même si on n'affiche pas le profil d'un Cyrano ou d'un nasique comme celui représenté sur la photo ci-contre.

La stévia, un édulcorant en pleine expansion

La stévia est originaire d'Amérique du Sud (Paraguay). Les indiens Guarani de la selva utilisaient ses feuilles depuis des siècles comme édulcorant avant que la plante ne soit «découverte» en 1887 par un médecin le Docteur Bertoni. Les Japonais ont été les premiers à cultiver la plante à grande échelle dès les années 1950. Ils utilisent maintenant la stévia de façon régulière pour sucrer les aliments et en sont les plus grands consommateurs. La stévia est désormais cultivée dans de nombreux pays (l’Inde et la Chine la cultive maintenant de façon industrielle).
Les feuilles contiennent des composés nommés stéviosides dont le pouvoir édulcorant est de 40 à 250 fois plus élevé que celui du sucre et contrairement à ce dernier ils ne renferment aucune calorie. Les composants conférant le goût sucré sont des glycosides et les principaux identifiés sont les suivants: stévioside / rebaudioside A / rebaudioside C /dulcoside A
Le rebaudioside A présente les meilleures propriétés sensorielles (le plus sucré, le moins amer). Comme ces glycosides supportent les variations de température et de pH, ils ont une multitude d'applications en alimentation.

 

Le houx   Ilex aquifolium ....... Aquifoliacées

Le houx un tempérament pitta bien trempé.
houx3Dans cet article nous allons nous intéresser au houx, un arbre dont le feuillage constitue une décoration de noël très prisée.
Le contraste entre ses feuilles vertes et ses fruits rouges lui permet de s'afficher comme parure incontournable lors des fêtes de noël en compagnie du gui et du sapin.
L'observation du houx dans son environnement permet d'illustrer une notion fondamentale pour l'ayurvéda qui est celle de la prakriti.
Il s'agit de déterminer les forces dynamiques qui régissent la constitution d'un être vivant. En effet tout être vivant sur la Terre qu'il soit animal ou végétal subit l'influence de trois forces vitales (vata, pitta, kapha) qui sont à l'origine de sa croissance mais aussi de son évolution vers la mort.
Ainsi le houx relève essentiellement du dosha pitta.

Une brève description de ce végétal indique qu'il est sous l’influence des éléments eau et feu qui sont la signature du tempérament pitta:
- un tronc mince et droit, 
- des feuilles cirées,
pointues et piquantes,
- des fruits bien luisants rouges quand ils sont mûrs et très purgatifs .

Le microbiote, un deuxième cerveau?

Cette question est posée depuis plusieurs années mais avec les publications scientifiques plébiscitées par les chercheurs au cours de l'année 2014 on peut vraiment parler de tournant dans la connaissance du microbiote.
Le microbiote c'est la dénomination désormais retenue pour désigner la flore intestinale c'est à dire les innombrables bactéries qui vivent en symbiose dans notre tube digestif.
Depuis quelques années l'intérêt pour l'étude de cette population microbienne ne cesse de croitre, car les chercheurs en physiologie ont bien compris qu'elle constitue une interface fondamentale entre les aliments et le corps humain.