La trousse de secours dans sa version naturelle

 

troussepharmaIl vous est suggéré dans l'article ci-dessous d’avoir sous la main quelques produits de base dans votre trousse de pharmacie.
Mais sachez que dans votre cuisine ou même en pleine nature vous serez rarement pris au dépourvu car vous  pourrez avoir recours à tout un arsenal d'épices et de plantes destinées à traiter de nombreux désagréments.
La bobologie est une véritable science qui permet d'adapter sa trousse de secours en fonction des besoins et de l'environnement.
Dans ce domaine les vaidyas en connaissent un rayon et nous allons vous présenter quelques suggestions intéressantes. 


Les incontournables de l'Ayurveda

Le ghee

Le ghee est un excipient fondamental de la médecine ayurvédique aussi bien pour les préparations à avaler que pour les préparations dermatologiques. Il permet de potentialiser les propriétés de certaines herbes ayurvédiques. On l’utilise pur dans le Panchakarma (processus de désintoxication du corps) car il permet de ramener les toxines dans le système digestif et favorise ainsi leur élimination.


Le ghee est très efficace  pour les problèmes de peau, notamment en cas sécheresse cutanée et de brûlures.
En cas d'épistaxis bénin (léger saignement du nez), les vaidyas conseillent d'introduire l'équivallent de 5 gouttes de ghee dans les narines pour un adulte et seulemnt 3 gouttes chez un enfant.

panel epiceLe gingembre
Ardraka en sanskrit, ginger en anglais, c'est un fleuron de laphytothérapie ayurvédique, il convient cependant de modérer son utilisation pour les personnes présentant une dominance de tempérament Pitta du fait de ses qualités piquantes et réchauffantes.

Le rhizome de gingembre permet de réduire les nausées de la grossesse et post- opératoire. Il permet de limiter le mal des transports. Les femmes chinoises consomment traditionnellement de la racine de gingembre pendant la grossesse pour combattre la nausée du matin.

En dehors des infusions il est conseillé de mâchez du gingembre confit ou des morceaux de rhizome, cette dernière forme de consommation étant plus héroïque en raison du caractère  très piquant de ce produit.

Précautions d’emploi et interactions
- Il faut cependant modérer son emploi en cas de calcul biliaire et pendant la grossesse.
- Bien qu'aucun cas n'ait été signalé, il est théoriquement possible que le gingembre contribue à augmenter l'effet d'autres plantes ou suppléments qui fluidifient le sang et inhibent la coagulation (oignon et ail, par exemple).
- De même, il est théoriquement possible que le gingembre contribue à augmenter l'effet des médicaments anticoagulants (aspirine).

Les clous de girofle

Les clous de girofle sont réputés pour soulager les douleurs dues aux caries dentaires dans l’attente de l’intervention du dentiste.

 

Le rhizome de Curcuma longa 
Les chercheurs ont pu isoler dans les rhizomes du curcuma des substances auxquelles on a donné le nom de curcuminoïdes (la curcumine constitue environ 90 % de ces composés).
Il s'agit d'antioxydants très puissants, ce qui pourrait expliquer un certain nombre des indications médicinales traditionnelles de cette plante, notamment pour le traitement de divers troubles inflammatoires : soulagement des douleurs arthritiques, rhumatismales ou menstruelles, traitement de diverses inflammations cutanées et en particulier les brûlures causées par la radiothérapie.
En infusion: Infuser de 1 g à 1,5 g de poudre de rhizome dans 150 ml d'eau bouillante durant 10 à 15 minutes. Boire deux tasses par jour.

En cataplasme: Ajoutez une pincée de sel à une demi-cuillerée de curcuma et appliquez cette pâte sur la peau enflammée (écorchure, contusion).

Les feuilles de curry (Murraya koenigii)
La médecine ayur-védique la considère comme une panacée.

Toute la plante présente des vertus, feuilles, écorce, racines et fruits sont réputés comme tonique, stimulant, carminatif, désinfectant, cicatrisant etc.

Les feuilles fraîches présentent de remarquables propriétés anti oxydantes étant donné leur richesse en lutéine, α-tocophérol, β-carotène.
Le jus frais de feuilles additionné de jus de citron et légèrement sucré est réputé en cas de nausées, de vomissements et d’indigestion due à un excès de consommation de graisses.

Les feuilles de menthe

Nom sanskrit : Phudina. Action sur les doshas : PK-, V+
La menthe est une herbe rafraichissante avec une saveur douce et un effet piquant post digestif.
La menthe est souvent utilisée pour pacifier Pitta. L’Ayurveda lui reconnaît des propriétés stimulante, diaphorétique, carminative, analgésique.

Le lassi à la menthe présente un intérêt certain pour traiter l'acidité gastrique.

Les graines de moutarde

Action sur les doshas : VK-, P+
L'huile de moutarde est intéressante pour soulager les douleurs , son usage est en revanche proscrit en présence d'un tempérament pitta.aloes

Le gel d'Aloe vera 

le gel composé d'un mucilage clair se trouvant au cœur des grosses feuilles, a des propriétés fortement émollientes et constitue une substance largement utilisée en cosmétologie et en dermatologie, il peut  soulager les douleurs cutanées et accélérer la guérison des plaies ou des brûlures
L’aloès est utilisé en cas d’inflammation cutanée (herpès) ou même vaginale et on peut l’associé à du curcuma. (1cuillère à soupe de gel + 2 pincées de curcuma).

 

Le jus de citron :
Prenez 15 ml de jus dans un verre d’eau chaude contre l’acidité gastrique, les brûlures d’estomac, le maux de tête dus à la tension.
Appliquez un coton imprégné de jus sur les piqûres d’insectes.

plantain

Les feuilles de plantain :
On croise au bord des chemins cette petite plante colonisatrice qui résiste particulièrement bien au piétinement, elle sera toujours présente pour apporter un soulagement sous forme de cataplasme de feuilles en cas de piqûres.
Il suffit de froisser quelques feuilles et de les appliquer directement sur la partie affectée.

 

L'association Ail + Ajwan résultant d'une décoction dans l'huile de sésame donne d'excellent résultats pour soulager les otites externes.

 

Les incontournables plus classiques de la trousse naturelle

L’élixir de secours du Dr Bach

Le RESCUE REMEDY est un remède d’urgence, il est évident qu'il ne peut remplacer les soins apportés par un médecin. Néanmoins, dans un premier temps, il permet d’atténuer la peur du patient et le rendre calme. Il sera utile dans de nombreuses circonstances : peur, stress, piqûres d’insecte, morsures, évanouissement, coup de soleil, brûlure, entorse, foulure, chute,  tout choc physique ou moral.

Les granules d'arnica montana
Les préparations homéopatiques à base d'arnica limitent les réactions inflammatoires pouvant advenir après un traumatisme, une entorse, une tendinite.
L'arnica favorise la cicatrisation des hématomes et des ecchymoses. Nous accordons notre préférence à Arnica montana 5 CH , à raison de 3 à 4  granules à faire fondre sous la langue 4 à 5 fois par jour. 

Le charbon de bois activé

Ce produit qui était autrefois le remède de référence en cas d’empoisonnement conserve son prestige dans le domaine des produits naturels. N’oublions pas que la plupart des systèmes d’épuration de l’eau comporte des filtres à charbon activé.
Il est commercialisé sous forme de poudre, de gélules ou de granulés seuls ou associés à d’autres éléments. Ainsi son association avec de l’argile, ou des pro-biotiques permet de  compléter ou de potentialiser son action.
On peut l'utiliser en cataplasme (mélangé avec de l'eau) pour tenter de contrer les effets d’une piqûre d’insecte ou de méduse.
Attention la prise de charbon activé n'est pas compatible avec un traitement médicamenteux, le charbon absorbant toutes les molécules actives. Il faut donc décaler de 2 ou 3 heures la prise de charbon actif avec la prise de médicaments.

L’argile
-
La Montmorillonite ou l’illite  sont des argiles vertes très appréciées pour leur pouvoir absorbant et détoxinant, aussi bien en cataplasme cutané que sous forme de suspension buvable.

- La Kaolinite qualifiée d’argile blanche est la préférée comme pansement pour les inflammations de l’estomac. Elle est aussi utilisée pour poudrer les bébés.
*Comment utiliser l’argile par voie orale ?

On peut tout simplement sucer un petit morceau d’argile et le laisser fondre dans la bouche.
La façon la plus classique de consommer l’argile consiste à verser une cuillère à café d’argile dans un demi verre d’eau pure le soir , on laisse reposer une nuit et le lendemain matin après avoir remué on boit l’eau argileuse.
*Comment confectionner un cataplasme d’argile ?
Pour préparer un cataplasme d’agile on dépose de l’argile  dans un récipient et on couvre d’eau en faisant bien attention à ne pas en mettre trop de liquide au début. On attend que l’eau soit absorbée puis on remue doucement afin d’obtenir un mélange crémeux qui ne doit pas couler quand on l’applique.
Pour limiter les effets secondaires de piqûres d’insectes il suffit de  saupoudrer de l’argile sur les lésions.


 L’extrait de pépins de pamplemousse
L'extrait de pépins de pamplemousse est un germicide inactivant une grande quantité de micro-organismes. Son spectre d’action est très large. C’est la solution à beaucoup de désagréments grâce à sa richesse en bioflavonoides, associée à la vitamine C qu’il contient. Cependant il ne semble pas affecter la flore bactérienne normale de l'intestin, et respecte en particulier les bifidobactéries et les lactobacilles. De plus, le produit n'a aucun effet secondaire, mise à part une allergie toujours possible il ne présente aucun risque de toxicité aux doses prescrites.

Il s’utilise aussi bien par voie orale que par voie externe en le mélangeant aux produits d’hygiène corporelle.

Le bicarbonate de soude

  • Excellent anti acide utile pour soulager les brûlures d'estomac (1 cuillère à café rase + ½ jus de citron dans une tasse d’eau chaude).
  • Il permet aussi de soulager les peaux enflammées quand il est ajouté à l’eau du bain.

    En cas d’urticaire on peut soulager les démangeaisons en laissant sécher une pâte de bicarbonate sur la peau (trois parties de bicarbonate et d'une partie d'eau).


L’huile essentielle de lavande (Lavandula vera):
C
’est l'h.e. de base, ses propriétés très nombreuses en font une alliée indispensable toute l’année et particulièrement intéressante pendant les vacances en raison de sa polyvalence, utile en cas de petites brûlures, coup de soleil, meurtrissure, piqûre d’insectes. Elle peut s’utiliser pure ou diluée.

Elle est très intéressante en massages et diffusion pour les troubles nerveux et pour faciliter le sommeil.

L’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita) :
Elle est efficace contre les nausées, les névralgies, et pour redonner du tonus (en inhalation : trois gouttes d’huile essentielle pure versée sur un mouchoir).

Elle permet aussi de soulager les pieds douloureux (diluez 2 gouttes d’huile de menthe dans un peu d’huile végétale, et ajoutez à un bain de pieds).
Précautions d'usage :
 Irritation cutanée possible : une dilution à 30% dans une huile végétale est recommandée.
A forte dose, risque neurotoxique et abortif : cette huile essentielle est fortement déconseillée chez la femme enceinte ou qui  allaite, les sujets épileptiques, les personnes âgées et les enfants de moins de 6 ans.

L’huile essentielle de citron (Citrus limonum) :
L'essence de citron est un puissant antiseptique et un antimicrobien en diffusion. Elle éloigne mites et fourmis.

 Comme la menthe elle est utile contre le mal des transports, mais elle est bien plus douce et sera privilégiée pour les enfants : mettre 1 goutte de citron dans une cuillère à café de miel, à prendre avant le départ, mettre également 1 goutte sur un mouchoir et le sentir si besoin durant le trajet.
Précautions d'usage :

Ne pas s'exposer au soleil après l'application de cette huile très photo-sensibilisante. Déconseillé dans les trois premiers mois de la grossesse.

 

Quelques produits complémentairesmosquito

  • Une crème de protection solaire adaptée à votre type peau.
  • Un répulsif contre les moustiques. Pour les voyages en zones infestées, prévoir une moustiquaire et se renseigner sur les mesures préventives préconisées en cas de visite dans une zone à haut risque de transmission du paludisme.
  • Une préparation antiseptique à base d’huiles essentielles (Tégarome®, etc.)
  • Du paracétamol en cas de douleurs et de fièvres.
  • Un antispamodique (type Spasfon®) pour calmer des douleurs intestinales 
  • Un antiallergique pour lutter notamment contre le rhume des foins 
  • Un ralentisseur de transit (type Imodium®) en cas de diarrhée 
  • Un anti nauséeux (type Vogalib®)  
  • Des pastilles pour purifier l’eau dans les zones où l’eau est contaminée.
  • Des dosettes de sérum physiologiques pour rincer les yeux ou les petites plaies 
  • Quelques bandelettes adhésives de suture (type Stéristrip®)
  • Une pince à épiler
  • Une paire de petits ciseaux pour couper les compresses, les bandes, ou les vêtements.
  • Des Compeed sorte de "double peau" à mettre notamment sur les ampoules afin de réduire les frottements et donc la douleur. Cher mais efficace !
  • Mimulus (élixir de Bach) Cet élixir permet de surmonter certains états d’insécurité, la peur de l’avion, la phobie de l’eau etc.
    A donner aux enfantsmimulus timides ou qui craignent la foule, le bruit ou certains lieux. A prendre quelques jours avant le départ en vacances.

Pin It