Phytothérapie ayurvédique
Ateliers de cuisine
Utilisation optimale des épices
Ayurvéda et bien être
Escapade en rickshaw
Ayurvedic garden
Attentif et curieux de nature
Pitta ou Kapha?
Sadhana
Ambassadeurs du
Sri Sri College of Ayurvedic Science
Expirez
Inspirez

 

La cure de raisin

raisin2Le raisin est connu en ayurvéda sous l'appellation la plus courante de Draksha, ce qui peut se traduire par "aimé par tout le monde", un autre nom vernaculaire est Madhuphala qui signifie "fruit plein de miel".
Le raisin est le fruit de la vigne (Vitis vinifera), une plante de la famille des Vitacées, elle est cultivée plutôt dans les états indiens du Penjab et du Cachemire
Ces noms Hindi
sont: Angoor (désigne les raisins frais), Dakh, Munakka (désigne les raisins séchés),
L'Ayurvéda utilise toutes parties de cette plante dans les préparations médicinales: fruits, feuilles, racines et fleurs.
Ce sont surtout les raisins séchés qui sont mentionnés dans les traités ayurvédiques et leurs indications concernent un grand nombre de troubles: soif, enrouement,asthme, encombrement bronchique,fièvre, goutte, amaigrissement, dépendance alcoolique.

Il existe une méthode très simple et très intéressante qui permet de profiter des vertus de cette plante, c'est la cure de raisins qui doit se pratiquer pendant la pleine saison des vendanges.
Bien évidemment les fruits doivent ëtre issus de culture biologique surtout si on consomme leur peau.

La méthode la plus simple consiste à consommer des raisins (peau et pépins compris) dans le cadre d'une alimentation classique, il est alors préférable de consommer les raisins en début de repas pour assurer une meilleur digestibilité.
On peut aussi pratiquer une véritable mono-diète alimentaire qui implique l'ingestion de jus de raisin ou de grappes de raisins frais à l'exclusion de toute autre nourriture.

Remarque préliminaire

Cette mono-diète de fruits n'est souhaitable en ayurveda que pour les personnes présentant un tempérament  Pitta, elle est déconseillée pour les Vata (risque d'amaigrissement), mais aussi pour les Kapha (saveur sucrée trop importante).

Déroulement d'une mono-diète de raisins
On remplace progressivement les aliments habituels par du raisin uniquement : on commence par 300 à 500g de raisin, on augmente peu à peu la proportion des grains de raisin tout en diminuant celle des  autres aliments. Cette cure peut être suivie pendant 2 à 3 semaines avec une consommation journalière de raisin qui oscille entre 1.5kg et 2.5kg. En cas d'impossibilité de trouver des grappes fraîches on se rabattra sur du jus de raisin en bouteille.

On arrêtera progressivement la cure en diminuant graduellement l'apport du raisin au profit des aliments courants que l'on souhaite réintroduire.
Pour plus de détails vous pouvez vous reporter à un livre édité par Terre vivante
→"Petit guide de la cure de raisin "

Caractéristiques du raisin selon les vaidyas
Il faut d'abord préciser que les vaidyas ont une préférence pour les variétés Gostani " mammelles de vaches", et ils apprécient moins les variétés Abeeja "sans pépins"
La saveur (rasa) est douce ou acide voir astringente si le fruit n'est pas bien mûr.
L'énergie (virya) est rafraichissante.
L'effet post digestif (vipaka) est doux.
L'influence sur les doshas se résume comme suit: V- / P- /  K+
Les raisins secs sur la base modérée de 5 à 10 grains par jour seront recommandés pour les tempéramments Vata et Pitta, notamment pour leur action comme tonique cérébral (favorise la mémoire), comme laxatif, diurétique ou détoxicant en cas de manifestations allergiques cutanées.
Les Pitta doivent éviter de consommer des raisins acides.

Bien évidemment les Kapha devront modérer leur consommation de raisins.
Le vin n'est pas ancré dans la culture indienne comme il peut l'être pour les européens, et le fameux 'french paradox' a peu d'écho en Inde.
En revanche il faut noter que des préparations fermentées à base de raisins existent en ayurveda, elles sont appelées draksharishta,il s'agit de vins médicinaux dans la compostion desquelles entrent divers extraits de plantes et épices, leur prescription concerne surtout les affections respiratoires et les états de fatigues.

Caractéristiques nutritionnelles du raisin selon la diététique occidentale
Riche en sucres et énergétique, le raisin est l'un des fruits les plus riches en glucides : il en renferme 15 à 18 g aux 100 g en moyenne, à sa pleine maturité (dans la plupart des fruits frais, il ne dépasse pas 12 %). Ces glucides sont constitués de sucres simples, glucose et fructose à parts égales .
Protides et lipides ne sont que faiblement représentés, comme c'est le cas dans la majorité des fruits. Ce sont donc les glucides qui fournissent l'essentiel du total énergétique du raisin : environ 72 kcalories aux 100 g .
Le raisin se situe parmi les fruits les plus caloriques, mais la banane le surpasse, avec environ 90 kcalories aux 100 g.

raisin1Parmi les minéraux, c'est le potassium qui domine largement, avec un taux de 250 mg aux 100 g. Le taux de sodium restant très bas (2 mg), il en résulte un rapport potassium/sodium élevé, ce qui confère au raisin des propriétés diurétiques.
La teneur en fer varie selon les origines du raisin de l'ordre de 0,3 mg aux 100 g en moyenne, elle peut atteindre 0,5 g, voire 0,7 mg. Le raisin apporte des quantités non négligeables de phosphore, de magnésium, de calcium, ainsi que de nombreux oligo-éléments (cuivre, manganèse, iode, fluor, etc.).

Dans l'eau de constitution du raisin, qui représente plus de 80 % du fruit, sont présents de nombreux éléments dissous, qui confèrent à ce fruit des qualités gustatives et nutritionnelles originales.
Les acides organiques atteignent 1 à 1,5 g pour 100 g. Il s'agit d'un mélange d'acide tartrique et d'acide malique, en quantités à peu près équivalentes, et de traces d'acide citrique, succinique, fumarique, etc...). Ce sont ces derniers qui donnent au raisin une saveur rafraîchissante, qui compense agréablement sa saveur bien sucrée. Ils possèdent également une action légèrement stimulante sur les sécrétions digestives, ce qui facilite la bonne assimilation.

Les pigments donnent au raisin sa couleur (jaune doré ou jaune vert pour le raisin «blanc», pourpre ou violet foncé pour le raisin «noir»). Ils appartiennent au groupe des chlorophylles et des anthocyanes (ces derniers pour le raisin noir essentiellement). D'autres substances du groupe des polyphénols, apparentées aux tanins, confèrent au raisin une certaine astringence. Ces polyphénols, concentrés dans la pellicule du grain, sont plus abondants dans le raisin noir que dans le blanc.

Pigments anthocyaniques et polyphénols (vitamine P) sont d'un réel intérêt nutritionnel.  Ils augmentent en effet la résistance des parois des petits vaisseaux capillaires sanguins, et protègent ainsi le système vasculaire. Ils potentialisent également l'action de la vitamine C.

Il est donc intéressant de souligner que les 4 mg pour 100 g de vitamine C présents dans le raisin (ce qui est peu pour un fruit) sont «potentialisés» par la présence des dérivés anthocyaniques et des polyphénols dont les flavonoïdes.

Les vitamines du groupe B sont toutes bien représentées, en particulier les B1, B3 et B5. Leur taux varie avec le degré de maturité du raisin.

Source Aprifel

Pin It