La routine printanière 

Le printemps est la saison idéale pour se purifier et se désintoxiquer.

yogiLe corps a stocké des toxines pendant l’hiver, période où on lui a fourni généralement une alimentation plus riche afin de disposer de calories permettant de lutter contre le froid. Une grande règle à retenir c’est qu’au printemps le surplus d’énergie emmagasiné par notre tempérament kapha et qui a été accumulé par le corps durant l‘hiver notamment dans le tissu adipeux est susceptible d’être « liquéfié » par la chaleur du soleil.
Il faut noter que la transition hiver → printemps s’accompagne d’un affaiblissement d’agni  (le feu digestif). Cela peut conduire à une perturbation du métabolisme c’est pourquoi il est souhaitable de pratiquer une cure dépurative qui va favoriser le "décrassage" cellulaire et éliminer les toxines stockées pendant l’hiver.
En résumé la diète alimentaire à privilégier au printemps doit être plus légère que celle pratiquée au cours de l’hiver.
Il faut éviter les boissons froides, les repas froids, les plats lourds, les graisses, les crudités, les fromages, les douceurs, les bananes.
Si un centre de soin ayurvédique est accessible près de chez vous, il ne faut pas hésiter à pratiquer une cure de purification ayurvédique (Panchakarma) qui est idéale pour libérer l’organisme de ses toxines et pour équilibrer les énergies du corps. Une activité physique modérée mais régulière est fortement conseillée.



A quoi peut ressembler une journée type ?
Il est conseillé de se lever de bonne heure, vers 6 heures le matin, au moment de la transition Vata - Kapha afin de bénéficier encore du mouvement de Vata qui va booster l’inertie de Kapha qui domine en principe dans la matinée.
Buvez un verre d‘eau tiède avec du citron et du miel. Ceci aura un effet désintoxiquant.
Il faut ensuite faire ces exercices de Yoga (pranayama etc.) puis si possible se promener au moins 30 minutes dans la nature. Il est judicieux de faire un massage qui sera suivi d’un bain tiède additionnée d’huiles essentielles ou d’eaux florales. Bien entendu le choix des essences de plantes va dépendre du tempérament de chacun:

  • les Vata opteront pour des huiles essentielles calmantes comme la camomille, la lavande, la mélisse ou la rose
  • les Pitta choisiront des huiles apaisantes et rafraîchissantes comme la rose, le bois de santal
  • les Kapha des huiles stimulantes comme la sauge, le pin ou le bois de cèdre.

Le petit déjeuner devrait être léger, car le matin la digestion est encore faible. Un repas matinal trop lourd ne peut pas être entièrement digéré et risque d’induire l’accumulation de amas (toxines) supplémentaires. Il faudra boire régulièrement de l’eau ou des tisanes à fin d’hydrater le corps et chasser les toxines. Le gingembre qui renforce le feu digestif est une épice intéressante à privilégier.
Consommer un déjeuner plutôt léger et chaud. Il doit constituer le repas principal car c‘est à cette heure que agni, le feu digestif est le plus fort. Reposez-vous après le repas mais ne vous endormez pas! Le sommeil durant la journée augmente Kapha et rend indolent. Il est important de boire régulièrement mais sans exagération.
Vers 17 heures quelques exercices de relaxation seront les bienvenus.
Préparez-vous un souper léger qui sera consommé vers 18 heures.
Réservez-vous une soirée calme et harmonieuse. Allez  au lit vers 22h00 afin d’obéir une fois de plus aux phases de transitions qui respectent le mieux la chronobiologie ayurvédique.
Les aliments à privilégier sont le riz Basmati, les  galettes de céréales, les soupes de légumes, les salades fraîches en petite quantité, les haricots mungo. Si les conditions environnementales sont favorables il est possible d’envisager une mono diète alimentaire ou un régime light sur plusieurs jours. Sans pour autant jeûner, la purification sera plus poussée en consommant des jus de légumes et de fruits frais (obtenus à la centrifugeuse) ou des bouillons de légumes.

Quelles cures de plantes dépuratives pratiquées ?
Nous avons mentionné plus haut l’eau tiède additionnée de citron et de miel, mais les propositions de cures dépuratives ne manquent pas et au printemps elles s’affichent en bonne place dans les boutiques bio, les pharmacies ou sur internet. Des mélanges de plantes plus ou moins sophistiqués promettent ainsi monts et merveilles.
Dans ce domaine notre préférence se tourne soit vers la sève pure de bouleau si on souhaite un dépuratif général, soit vers un mélange d’extraits fluides de plantes à base par exemple de radis noir, d'artichaut, de fumeterre et de romarin pour un nettoyage hépato biliaire. Il est difficile d’être plus précis car chaque individu étant différent il faut tenir compte du tempérament pour déterminer le choix optimum des extraits de plantes à consommer. De plus certaines personnes, notamment celles présentant un dérèglement de Vata auront besoin de recourir à la consommation d’épices spécifiques et d’argile sans oublier une cure ponctuelle de probiotiques.

Pin It